Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Revenir en haut

Tout en haut

François Mignard – « Le manager de transition apporte de l’agilité à l’entreprise dans laquelle il intervient »

François Mignard – « Le manager de transition apporte de l’agilité à l’entreprise dans laquelle il intervient »

François Mignard est Président de l’entreprise Primetals Technologies France. Il expose une mission de management de transition RH récente dans son entreprise.

Vous êtes?

Je suis, depuis 3 ans, président de l’entreprise Primetals Technologies France SAS (anciennement CLECIM). Nous sommes une filiale de la joint-venture entre Siemens et Mitsubishi dont le siège est à Londres (7000 salariés dans le monde). Le site France que je dirige est basée dans la Loire à Montbrison et est un des leaders mondiaux dans le traitement des bandes d’acier. Nous comptons 300 salariés. En juin prochain, l’usine fêtera ses 100 d’existence. Je travaille dans le groupe depuis 12 ans et évolue depuis 25 ans dans l’univers de la sidérurgie

Quel était le contexte et la problématique de la dernière mission de management de transition que vous avez gérée ?

Il s’agissait d’une mission RH. Dans le cadre de l’évolution de notre entreprise dû à un contexte mondial de surcapacité de production d’acier et à un recentrage sur notre valeur ajoutée, nous devions mettre en place un plan de départ volontaire afin d’ajuster nos effectifs et redéployer nos compétences selon une organisation cible définie.

Pourquoi avoir fait appel à un manager de transition pour ce sujet ?

Au sein de l’entreprise, nous ne possédons pas de personnel RH suffisamment expérimenté pour mettre en place ce type de projet complexe et délicat socialement. Les managers de transition, du fait de leur expérience en la matière, sont parfaitement adaptés à ce type de contexte

Pourquoi avoir choisi le cabinet Delville en particulier, pour cette mission ?

Le sérieux et l’efficacité du cabinet m’avaient été indiqué par mon réseau.

Quelles solutions le manager de transition a-t-il mis en place lors de sa mission ?

La mission a duré 6 mois. Tout d’abord, le manager (c’était une femme) a instauré un véritable dialogue social avec les élus du personnel. Puis elle a mis en place le plan de départ volontaire selon les règles en vigueur et dans les délais impartis. Par ailleurs, elle a réorganisé le service RH et mis en place un SIRH. Elle a également négocié des accords majeurs avec les syndicats (égalité hommes/femmes ; GPEC,..). Enfin, le manager de transition a émis des recommandations quant à la réorganisation de l’organigramme de l’entreprise. Enfin, elle a travaillé sur la méthode HSE (Hygiène Sécurité Environnement) ainsi que sur le document unique.

Quels résultats ont été obtenus à l’issue de cette mission ?

Les objectifs ont été atteints, au-delà même de nos attentes.

Quid du retour sur investissement pour cette mission ?

Il est difficile à mesurer. En revanche, a contrario, si le plan de départ volontaire avait échoué, la survie du site de Montbrison aurait été compromis.

Le soutien apporté par Delville Management s’est-il montré efficace quant au bon fonctionnement de cette mission ?

Absolument. Le cabinet a bien intégré les enjeux de la mission et s’est montré très réactif. Entre l’expression de ma demande et l’arrivée du manager sur le terrain, il ne s’est écoulé qu’une semaine. Le manager possédait la séniorité et l’autonomie nécessaires pour entrer dans le vif du sujet et commencer rapidement sa mission.

Quel bilan pouvez-vous faire de votre expérience avec Delville ?

L’expérience a été très concluante.

Quels conseils donneriez-vous à une société qui fait appel au management de transition pour la première fois ?

Dans l’univers industriel, les niveaux d’exigence et la compétition mondiale sont très rudes. Pour les entreprises, il est donc nécessaire de se concentrer sur leur expertise métier. Dans ces conditions, dans le cadre de missions «support » spécifiques, il ne faut pas hésiter à se tourner vers le management de transition.

Quel avenir voyez-vous pour le management de transition dans votre secteur ? Et en général ?

Il s’agit d’une solution particulièrement efficace. Le regard extérieur posé sur une problématique est capital. Les managers de transition sont parfaitement rodés à ce type de situation. Ils possèdent les compétences ad hoc et savent trouver immédiatement les solutions appropriées. Le management de transition a pour mérite de bousculer les habitudes.

Qu’est-ce que l’intervention du manager de transition a changé / apporté au niveau de la stratégie globale de l’entreprise ?

Le manager de transition a apporté de l’efficacité dans l’entreprise et a contribué à renforcer son agilité. En travaillant avec les équipes, le manager de transition a fait progresser et avancer ces dernières. Il a contribué à apaiser les relations avec les partenaires sociaux

Suite à cette expérience, pensez-vous que le management de transition représentait la meilleure solution à votre problématique ?

Sans aucun doute. Le manager de transition règle un problème qui est souvent transitoire. C’est la raison pour laquelle une fonction « à demeure » est trop onéreuse pour l’entreprise. Lorsqu’ils débarquent dans une entreprise, les managers de transition ont la capacité de mobiliser un grand nombre de cas d’écoles semblables à ceux que l’entreprise s’efforce de solutionner. Autre atout non négligeable pour l’entreprise : la durée, limitée par principe, d’une mission de transition confère une accélération notable à l’organisation elle-même.

François Mignard interviewé par Eric Delon

Pour en savoir plus sur le  management de transition.