Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Revenir en haut

Tout en haut

Francis Cordelette – «Le manager de transition est parfaitement adapté aux missions complexes »

Francis Cordelette – «Le manager de transition est parfaitement adapté aux missions complexes »

Francis Cordelette a passé plus de 40 ans au sein du groupe Mulliez où il a exercé de multiples fonctions de direction générale. Il explique pourquoi il est favorable au management de transition

Vous êtes?

Ingénieur agronome de formation, j’ai travaillé pendant 42 ans pour le groupe Mulliez en exerçant des fonctions de direction générale pour les enseignes Auchan, HTM et Boulanger dont j’ai été le président du conseil d’administration.

Quel était le contexte et la problématique de la dernière mission de management de transition que vous avez gérée ?

Il s’agissait d’une mission pour le groupe Boulanger qui avait racheté l’un de ses concurrents. L’Autorité de la concurrence a alors intimé au groupe de faire respecter cette dernière. Cela a entrainé la reprise, le regroupement et la fermeture de sites, dans toute la France. Le manager de transition a donc piloté cette opération : gérer le rapprochement des 2 entreprises et engager la décroissance sur les points de vente identifiés.

Pourquoi avoir choisi Delville en particulier ?

Le sérieux et l’efficacité du cabinet m’avaient été indiqué par mon réseau.

Quelles solutions le manager de transition a-t-il mis en place lors de sa mission ?

Le manager de transition a assuré l’exploitation des magasins en évitant les pertes. Il a géré la décroissance de l’entreprise tant sur le plan économique que sur le plan RH (pilotage du PSE, mobilité interne et externe). Il a aussi géré la communication interne et externe (presse, collectivités territoriales, services de l’Etat,…) et a animé le dialogue social. Il a fermé et regroupé les magasins de l’enseigne dont la rentabilité ne pouvait être redressée à court ou moyen terme.

Quels résultats ont été obtenus à l’issue de cette mission de management de transition?

Nous avons obtenu ce que l’autorité de la Concurrence nous avait demandé. L’enseigne a repris son rythme de croisière en termes de développement.

Le soutien apporté par Delville Management était-il important au bon fonctionnement de cette mission de transition?

Le cabinet s’est montré très disponible et réactif. Le manager de transition a été très bien épaulé par les équipes du cabinet.

Quel bilan pouvez-vous faire de votre expérience avec Delville ?

En tous points excellent.

Quels conseils donneriez-vous à une société qui fait appel au management de transition pour la première fois ?

Il faut s’assurer du sérieux et de la réputation du cabinet, ce qui implique un très grand soin dans la sélection des candidats et dans le suivi de leurs missions.

Quel avenir voyez-vous pour le management de transition dans votre secteur ? Et en général ?

Son avenir est très prometteur, notamment pour des missions à durée déterminée complexe nécessitant une forte expertise et de grandes compétences en matière de savoir-être.

Qu’est-ce que l’intervention du manager de transition a changé / apporté au niveau de la stratégie globale de l’entreprise ?

Le manager de transition a apporté de l’efficacité dans l’entreprise et a contribué à renforcer son agilité. En travaillant avec les équipes, le manager de transition a fait progresser et avancer ces dernières. Il a contribué à apaiser les relations avec les partenaires sociaux.

Suite à cette expérience, pensez-vous que le management de transition représentait la bonne solution à votre problématique ?

C’était la solution idoine. Le contexte social de la mission était très délicat (cession de magasins). L’un des avantages majeurs du manager de transition est qu’il n’a pas, par définition, d’affects avec les personnels en place. Ce qui lui laisse une plus grande marge de manœuvre pour mettre en place sa solution.

Francis Cordelette interviewé par Eric Delon

Pour en savoir plus sur le  management de transition.